Menu
Set high contrast
Accueil  >  Portefeuille  >  Sites fermés  >  Marlin

Marlin

Les investissements dans la santé, l’éducation et les infrastructures ont laissé un fort héritage socio-économique.

Faits Rapides
Lieu Ouest du Guatemala
Propriété 100%
Mines fermées 2017
Statut Réhabilitation en cours

La première grande mine d’or du Guatemala, la mine Marlin, a été exploitée de 2005 à 2017. Le site comportait une mine à ciel ouvert et une mine souterraine. Le minerai était traité dans un circuit de broyage classique et les installations comprenaient des zones de stockage de résidus et de roches.

Sur le site Marlin, notre objectif était de créer un héritage durable pour les communautés et les familles de la région qui durerait longtemps après notre départ. La mine embauchait 1 582 travailleurs, dont 97% étaient de nationalité guatémaltèque, et nous voulions aider à créer un bassin local de main-d’œuvre ayant des compétences utiles après la fermeture de la mine.

Pendant la durée de vie de la mine, nous avons offert des formations de sécurité, d’exploitation et d’entretien, ainsi que d’autres métiers. En outre, presque 1 000 personnes ont participé à nos programmes volontaires de formation individualisée, offerts pendant la transition avant la fermeture de la mine.

Nous avions aussi l’objectif d’améliorer l’éducation et l’alphabétisation dans la région. Nous avons donc mis en place des ressources visant à augmenter les chances que les enfants terminent leur école primaire et nous avons offert à la communauté des bourses d’études d’une valeur totale dépassant 7 millions de dollars américains. Cette initiative a valu à Goldcorp le Prix national de contribution à l’éducation de la communauté décerné par la Chambre de commerce États-Unis/Guatemala. Nous avons aussi fait des efforts d’amélioration du taux d’alphabétisation de nos employés. En 2012, les 70 premiers étudiants anciens employés de la mine Marlin ont reçu leur diplôme du gouvernement.

Pendant toute la durée de vie de la mine, nous avons dépensé plus de 130 millions de dollars américains en projets d’infrastructure dans la région, notamment pour des systèmes de filtration des retenues, un évacuateur de crue primé, des kilomètres de routes revêtues et de l’eau saine pour les communautés. Nous avons aussi créé la Fondation Sierra Madre ayant pour mandat de soutenir la planification et la mise en œuvre de programmes communautaires de développement durable et de création de capacités à San Miguel Ixtahuacán et à Sipacapa.

En 2015, nous avons transféré au ministère de la santé du Guatemala la gestion et l’exploitation du Centro de Atención Permanente, une clinique médicale moderne, financée par Goldcorp, desservant la population de San Miguel Ixtahuacán et San Marcos. Ouverte en 2012, cette clinique dessert environ 55 000 personnes et priorise l’embauche de personnel local. En 2017, un nouveau centre d’oncologie pédiatrique moderne a ouvert ses portes à Quetzaltenango. Partiellement financé par Goldcorp, ce centre permet aux enfants luttant contre le cancer dans l’ouest du Guatemala de recevoir des traitements plus près de chez eux.

Tous ces investissements continueront à être utiles aux communautés environnantes longtemps après la fermeture de la mine.

Notre parcours d’intégration des droits de l’homme dans nos pratiques

Notre expérience à Marlin renforce notre engagement en faveur des droits de l’homme, que nous avons explicitement intégré dans nos processus de gestion via notre Système de gestion de l’excellence en matière de développement durable (SEMS en anglais).

Évaluation des droits de l’homme

En 2008, Goldcorp a lancé une Évaluation indépendante des droits de l’homme dans la région de la mine Marlin, afin de déterminer si les droits humains de la population locale avaient été affectés par:

  • La mine Marlin et ses activités
  • Les politiques, les procédures et les pratiques de Montana Exploradora, une filiale de Goldcorp.

Cette évaluation a été réalisée conformément aux préceptes reconnus de transparence, d’indépendance et d’exclusivité, sous la gouverne d’un Comité directeur comprenant un représentant de Goldcorp, un représentant d’un groupe d’actionnaires Goldcorp socialement responsables et un représentant du Guatemala. Le rapport final d’évaluation des droits de l’homme a été rendu en mai 2010.

Goldcorp a soigneusement analysé toutes les recommandations du rapport, puis a débuté un processus multiphase de développement et de mise en œuvre de nouvelles pratiques de gestion visant à « élargir les processus de vérification diligente des droits de l’homme », conformément au cadre de travail de John Ruggie intitulé « Protéger, respecter et résoudre », adopté par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Conformément à ce processus, Goldcorp a publié le 30 juin 2010 une réponse initiale au rapport d’évaluation. Afin de garantir la transparence et la collaboration du processus, la réponse comprenait des détails sur la façon dont les intervenants intéressés peuvent soumettre des idées, faire des commentaires et suivre les progrès réalisés.

Goldcorp a également adopté toutes les recommandations du rapport d’évaluation des droits de l’homme concernant la communication des progrès réalisés au niveau de la révision des pratiques et des politiques de droits de l’homme, avec publication de mises à jour en octobre 2010 et en avril 2011.

En 2014, Goldcorp a lancé le Système de gestion de l’excellence en matière de développement durable (SEMS en anglais), qui intègre spécifiquement le respect des droits de l’homme dans les processus de gestion de l’entreprise, ce qui constituait une recommandation clé du rapport d’évaluation des droits de l’homme.

Évaluation des droits de l’homme (EDH)

Ces documents sont également disponibles en anglais et en espagnol sur le site Web du rapport EDH.

Évaluation des droits de l’homme dans la région de la mine Marlin appartenant à Goldcorp, demandée au nom de Goldcorp par le Comité directeur d’évaluation des droits de l’homme dans la région de la mine Marlin – Mai 2010 (anglais)

Première mise à jour, 18 octobre 2010 (anglais, espagnol)

Deuxième mise à jour, 29 avril 2011 (anglais, espagnol)

Troisième mise à jour, juin 2017 (anglais)

Résumé de l’évaluation des droits de l’homme, mai 2010 (anglais, mam, sipakapense)

Annexes de l’évaluation des droits de l’homme, mai 2010

A: Chronologie du projet Marlin d’évaluation des droits de l’homme (anglais)

B: Guides d’entrevues pour l’évaluation des droits de l’homme (anglais)

C: Activités de collecte de données pour l’évaluation des droits de l’homme (anglais)

D: Matrice de priorités des intervenants pour l’évaluation des droits de l’homme (anglais)

E: Tableau de normes internationales de droits de l’homme pour l’évaluation des droits de l’homme dans la région de la mine Marlin (anglais)

F: Aperçu des cas juridiques de droits de l’homme mettant en cause la mine Marlin (anglais)

G: Tableau résumé des constatations de l’évaluation des droits de l’homme (anglais)

H: Analyse environnementale externe de la mine Marlin, réalisée par KPC Consulting pour l’évaluation des droits de l’homme, mars 2010 (anglais)

I: Évaluation externe des dangers des substances chimiques de la mine Marlin, réalisée par Intrinsik pour l’évaluation des droits de l’homme, mars 2010 (anglais)

Communiqué de presse du Comité directeur d’évaluation des droits de l’homme dans la région de la mine Marlin (anglais)

back to top
Nos réponses aux commentaires publics sur la mine Marlin

Par souci de transparence, nous avons fourni le texte de nos réponses aux avis d’intérêt public sur les activités d’exploitation de la mine Marlin.

Lettre à la Fondation David Suzuki – 21 avril 2015 (anglais)

Réponse à Amnistie internationale – Août 2014 (anglais)

Lettre à Maude Barlow, Conseil des Canadiens – Septembre 2011 (anglais)

Déclaration finale au point de presse du Canadien National – Mai 2011 (anglais)

Suivi après l’incident avec un entrepreneur – Mars 2011 (anglais, espagnol)

Introduction à l’étude d’opinion publique sur la mine Marlin – Décembre 2010 (anglais, espagnol)

Déclaration finale de l’étude d’opinion publique sur la mine Marlin – Décembre 2010 (anglais, espagnol)

Lettre du maire de SIPA à la CIDH – 26 octobre 2010 (anglais, espagnol)

Lettre du maire de SMI à la CIDH – 26 octobre 2010 (anglais, espagnol)

Acta SMI Rechazo a Loarca SMI – 21 avril 2010 (anglais, espagnol)

Sipacapa Acta ILO Petition – 5 avril 2010 (anglais, espagnol)

back to top
Commission interaméricaine des droits de l’homme

Le 20 mai 2010, la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) a demandé au gouvernement du Guatemala d’adopter des mesures de sécurité visant à prévenir un préjudice irréparable à la vie, à l’intégrité physique et à l’environnement des communautés autochtones de San Miguel Ixtahuacán et Sipacapa. Ces mesures, comprenant notamment une suspension des activités d’exploitation, étaient reliées à des allégations de contamination environnementales résultat des activités de la mine Marlin. Le 23 juin 2010, le gouvernement du Guatemala a informé la CIDH qu’il lancerait la procédure administrative applicable, conformément aux lois en vigueur, pour déterminer si une suspension des activités de la mine Marlin était nécessaire.

Le 8 juillet 2011, le gouvernement du Guatemala a publié une résolution déclarant que la mine Marlin respectait les lois et que rien ne justifiait une ordonnance de suspension des activités minières. L’enquête a démontré que la mine n’avait pas endommagé l’environnement ni causé de préjudice à la santé des communautés locales. Ces constatations ont été confirmées par des analyses indépendantes des échantillons trimestriels d’eau prélevés par Goldcorp et l’Association communautaire de surveillance environnementale, le comité de surveillance établi par la communauté locale. Trois jours plus tard, le gouvernement du Guatemala a informé la CIDH qu’il ne donnerait pas suite à la demande de mesures de sécurité.

En décembre 2011, la CIDH a modifié sa requête de mesures de sécurité, retirant sa demande de suspendre les activités d’exploitation de la mine Marlin.

Rapport du ministère de l’Énergie et des mines (Annexe 8) – 27 mai 2011 (anglais, espagnol)

Résolution 104 du directeur des mines – 8 juillet 2011 (anglais, espagnol)

Rapport de la COPREDEH préparé par le gouvernement du Guatemala à la CIDH – 11 juillet 2011 (anglais, espagnol)

Lettre de MARN à Montana Exploradora concernant un rapport hydrogéologique – 20 juillet 2011 (anglais, espagnol)

Document initial de la COPREDEH – 21 février 2011 (anglais)

Mise à jour de la COPREDEH – 21 février 2011 (espagnol)

Lettre envoyée par de Valle à la CIDH – 21 février 2011 (espagnol)

Lettre de la CIDH mc-260-07 au demandeur guatémaltèque – 20 janvier 2011 (espagnol)

Informe de Actualizacion COPREDEH – 21 septembre 2010 (espagnol)

Medida Cautelar MC-260-07 – 23 juillet 2010 (espagnol)

Mise à jour MEM à la CIDH – 18 mars 2011 (espagnol)

Nota_audiencia ALCALDE smi – 20 octobre 2010 (espagnol)

Solicitud de audiencia – 31 août 2010 (espagnol)

back to top

Marlin
Contact des sites fermés

info@goldcorp.com

Fils de blogue