TSX: G $ 16,15 +0,28 +1,76% Volume: 2 748 493 septembre 25, 2017
NYSE: GG $ 13,06 +0,19 +1,48% Volume: 7 016 306 septembre 25, 2017
GOLD: US $ 1 293,30 +2,70 +0,21% Volume: 336 septembre 22, 2017

Mobile Search

Une gestion responsable au-delà de l’exploitation active.

Avant même que l’une de nos mines n’entame sa production commerciale, des plans ont déjà été élaborés en vue d’assurer la réhabilitation éventuelle du terrain et la prospérité future de la collectivité après la fermeture de la mine.

Goldcorp a pour politique de toujours tenir compte de notre plan de responsabilité sociale de l’entreprise et de nos objectifs de développement durable. Nous nous efforçons d’aider les collectivités locales à réussir la transition entre la période d’exploitation de la mine et la période subséquente, et à élaborer des plans en vue de relever les défis socioéconomiques que peut poser la fin des activités minières.

Étude de cas : Écotourisme et perspectives agricoles au Honduras

C’est à San Martin, au Honduras, à un peu plus d’une heure de la capitale, Tegucigalpa, que se trouve le site de notre ancienne mine San Martin. Le camp minier de l’époque est devenu le Centre écologique San Martin et regroupe aujourd’hui un hôtel de 31 chambres spécialisé dans le tourisme écologique, un restaurant, une piscine, des terrains de sport, des aires de jeu et d’autres aménagements. L’hôtel est entouré par la forêt et des sentiers d’interprétation, des belvédères réservés à l’observation des oiseaux, et un habitat naturel pour des espèces comme le cerf, le cougar, les grands géocoucous, les lézards, les iguanes entre autres.

En 2008, Goldcorp a fait don de 1 500 hectares de terres à la San Martin Foundation (SMF), un organisme à but non lucratif créé, avec le soutien de Goldcorp, en vue de garantir aux citoyens des avantages économiques durables et l’autosuffisance.

À partir de l’hôtel, les visiteurs embarquent pour une aventure écologique à destination des sources hydrothermales et des chutes d’eau nimbées de vapeur de San Ignacio, avant de se rendre dans la ville pittoresque de Cedros (berceau de la démocratie hondurienne) et d’effectuer une visite guidée de la mine pour découvrir les carrières aujourd’hui à l’arrêt.

Ailleurs sur l’ancien site minier restauré, les entreprises agricoles fleurissent. Goldcorp soutient le recrutement et la formation du peuple local dans l’élevage de poulets et de cochons, et dans la culture des citrons, des oranges et des mangues, ainsi que des plantes indigènes qui servent à la fabrication de biocombustibles.

Plusieurs exploitants agricoles indépendants font également de la culture semencière destinée aux biocombustibles afin d’élargir le cercle de la durabilité pour les générations futures.

Nous nous engageons à assurer un développement durable et responsable à chaque étape du cycle de vie de la mine, incluant lors de sa fermeture et de sa restauration.

Étude de cas : Restauration primée du site Coniaurum

La mine Porcupine, située dans la région de Timmins en Ontario, est réputée pour ses gisements d’or, et, lorsque l’exploitation de Porcupine a pris possession de sa propriété en 2002, la mine d’or historique de Coniaurum se trouvait sur ses terres. La mine Coniaurum a été en activité de 1913 à 1961, date à laquelle une énorme tempête a provoqué une défaillance des bassins de retenue, ce qui a entraîné un déversement puis la fermeture de l’exploitation.

En reconnaissance de nos travaux de restauration des terres détériorées par la mine Coniaurum, nous avons récemment reçu le prix national Tom Peters de remise en état d’une mine, une récompense commanditée par l’Ontario Mining Association, l’Association canadienne de réhabilitation des sites dégradés et le ministère du Développement du Nord et des Mines, avec le soutien financier de Vale SA.

Les travaux de remise en état ont stabilisé le site, empêché les solides en suspension de la zone de résidus de s’infiltrer dans la rivière Porcupine et favorisé d’autres usages de la propriété. L’utilisation de biosolides comme couverture et de végétation herbacée a favorisé le développement d’un environnement autonome ayant facilité la croissance d’autres espèces naturelles d’herbacées, d’arbres et d’arbustes. Tout ceci a attiré la faune sauvage, dont plusieurs ours noirs. Des abeilles mellifères ont été introduites pour favoriser une meilleure pollinisation et le développement des plantes; le nombre de colonies d’abeilles a ainsi augmenté et donné lieu à une industrie du miel locale.

Depuis 2008, nous organisons des visites éducatives guidées sur le site restauré et nous travaillons avec la collectivité autochtone locale sur l’application des connaissances et des pratiques traditionnelles aux techniques de remise en état modernes.

TSX: G $ 16,15 +0,28 +1,76% Volume: 2 748 493 septembre 25, 2017
NYSE: GG $ 13,06 +0,19 +1,48% Volume: 7 016 306 septembre 25, 2017
GOLD: US $ 1 293,30 +2,70 +0,21% Volume: 336 septembre 22, 2017