TSX: G $ 16,15 +0,28 +1,76% Volume: 2 748 493 septembre 25, 2017
NYSE: GG $ 13,06 +0,19 +1,48% Volume: 7 016 306 septembre 25, 2017
GOLD: US $ 1 293,30 +2,70 +0,21% Volume: 336 septembre 22, 2017

Mobile Search

Glossaire
A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  
A
Agglomération

Méthode de concentration du minérai utile selon ses propriétés agglomérantes.

 
Argent aurifère

Lingots d’or et d’argent non affinés qui devront être affinés davantage jusqu’à l’obtention de métal presque pur.

 
top of page


B
Banc ou banquette

Gradins horizontaux excavés dans une fosse ouverte, à mesure de sa progression en profondeur.

 
Broyeur à boulets

Grand cylindre d’acier contenant des boulets d’acier dans lequel le minerai concassé est déversé; la rotation du broyeur fait cascader les boulets, ce qui broie le minerai.

 
top of page


C
Capitalisation boursière

Terme financier décrivant la valeur que les marchés financiers attribuent à une société. Cette valeur est calculée en multipliant le nombre d’actions de la société en circulation par le cours actuel des actions.

 
Carottage

Opération consistant à extraire des échantillons de roche cylindriques au moyen de taillants creux auxquels une sondeuse imprime un mouvement rotatif.

 
Carotte de forage

Cylindre de roche, généralement de 1 à 5 pouces de diamètre, foré dans une zone et utilisé pour les études géologiques et chimiques des gisements et du charbon.

 
Chantier (chambre)

Excavation souterraine à partir de laquelle on extrait le minerai.

 
Charbon en pulpe

Technique de récupération de l’or et de l’argent du jus fort de solutions de cyanure effectuée par l’absorption des métaux précieux par des particules de charbon activé(ES?) et qui sont habituellement du charbon de coques de noix de coco concassées.

 
Concassage et broyage

Procédé par lequel le minerai est réduit en petits morceaux pour le préparer au traitement subséquent.

 
Concentrateur

Installation destinée au traitement du minerai. Il y est finement broyé puis soumis à un traitement physique ou chimique pour en extraire les métaux de valeur.

 
Concentré

Un produit en poudre très fine contenant les minéraux de valeur provenant du minerai dont on a retiré les éléments minéraux stériles.

 
Coûts décaissés totaux

Coûts décaissés totaux calculés selon la norme pour les coûts de production du Gold Institute et qui comprennent tous les coûts au site pour l’ensemble de l’extraction (sans les frais de découverture reportés), du traitement, de l’administration, des redevances et des taxes de production, mais à l’exclusion de l’amortissement, de la réhabilitation, des coûts de financement, des immobilisations et des coûts d’exploration. Voir les mesures de rendement hors PCGR.

 
Cyanuration

Méthode d’extraction de l’or par dissolution dans une faible solution de cyanure de sodium.

 
top of page


D
Dividende

Argent ou action octroyé aux actionnaires privilégiés ou ordinaires, à la discrétion du conseil d’administration de la société.

 
top of page


E
Empilement

Accumulation de minerai fragmenté à la surface ou dans des secteurs souterrains préparés en attente pour le traitement ou le transport.

 
Exploration

Prospection, échantillonnage, cartographie, forage au diamant et autres travaux liés à la recherche de minerai.

 
top of page


F
Filon

Fissure, faille ou fracture dans une roche remplie de minéraux qui sont remontés des profondeurs.

 
Forage au diamant

Machine de type cylindrique qui creuse la roche et ressort une carotte cylindrique de deux centimètres ou plus de diamètre.

 
Forage de définition

Toute méthode de forage des écarts entre des trous existants, utilisée pour l’obtention de plus de détails géologiques et pour aider à l’établissement d’estimation des ressources.

 
Forage en circulation inversée

Forage produisant des éclats de roche plutôt que des carottes; les éclats sont remontés à la surface dans un tube à double paroi par de l’air comprimé et recueillis pour analyse.

 
Forage rotatif conventionnel

Forage produisant des éclats de roche semblables à ceux en circulation inverse, sauf que les échantillons sont recueillis par un tube de forage à paroi simple.

 
Fosse à ciel ouvert

Mine où les minéraux sont entièrement extraits depuis la surface.

 
top of page


G
Gisement (corps minéralisé)

Quantité suffisamment grande de minerai pouvant être minée rentablement.

 
top of page


L
Lixiviation au carbone

Procédé de récupération dans lequel une boue de minerai aurifère, de grenaille de charbon et de cyanure est mélangée. Le cyanure dissout les particules d’or et l’or est absorbé sur le charbon. Le charbon est ensuite séparé de la boue pour que l’or en soit retiré.

 
Lixiviation en tas

Procédé d’extraction de l’or où le minerai concassé, posé sur une cellule imperméable légèrement inclinée, est lessivé de façon continue par une solution diluée de cyanure qui dissout l’or contenu; la solution enrichie en or est ensuite recueillie et l’or est récupéré.

 
top of page


M
Marché haussier

Terme décrivant le contexte d’un marché financier où les cours des actions sont en hausse.

 
Méthode d’exploitation par chambres remblayées

Méthode d’exploitation souterraine par laquelle le minerai est enlevé par tranches ou couches; les espaces vides sont ensuite remblayés par des roches ou autre matériau résiduel (remblai) avant l’exploitation de la tranche suivante.

 
Minerai

Roche, contenant généralement des minéraux métalliques et non métalliques, qui peut être minée et traitée rentablement.

 
Minerai à bonne teneur

Minerai riche.

 
Minerai oxydé

Roche minéralisée dans laquelle certains des minéraux originaux ont été oxydés; l’oxydation tend à rendre le minerai plus facilement lixiviable par les solutions cyanurées et dans lesquelles les fines particules d’or se dissoudront rapidement.

 
top of page


O
Onces

Onces troy (ou de Troyes) d’une finesse de 999,9 parties sur 1 000.

 
Onces contenues

Indiquent les onces présentes dans le sol avant la réduction des onces que le procédé métallurgique ne permet pas de récupérer.

 
Or visible

Or natif discernable à l’œil nu dans un petit échantillon.

 
top of page


P
Puits

Voie d’accès verticale à une mine souterraine, destinée à la ventilation et au déplacement du personnel, de l’équipement, des fournitures, du minerai et la de roche stérile.

 
top of page


R
Raffinage

Étape finale de la production métallurgique, qui consiste à épurer le métal fondu des impuretés qui s’y trouvent.

 
Récupération

Terme utilisé dans le processus de métallurgie pour indiquer la proportion de matière récupérée qui comporte une valeur au cours des procédés d’usinage. En général, cette proportion est exprimée en pourcentage de matière récupérée par rapport au total de matière présente.

 
Redevances

Sommes que le locataire ou l’exploitant d’une propriété d’exploration ou d’exploitation doit payer à intervalles réguliers au propriétaire du terrain. Généralement, les redevances sont établies en fonction d’un montant par tonne ou d’un pourcentage de la production totale ou des profits. Il peut aussi s’agir de frais à payer pour un droit d’utilisation d’un processus breveté.

 
Réhabilitation

Procédé par lequel les terrains perturbés par des activités minières sont modifiés afin d’en permettre une nouvelle utilisation; les travaux de réhabilitation peuvent comprendre l’enlèvement des bâtiments, équipements, machinerie et autres vestiges physiques de l’extraction, la fermeture des aires d’entreposage des résidus, des cellules de lixiviation et autres installations de la mine, ainsi que le reprofilage, le recouvrement et la revégétalisation des haldes de stériles et autres secteurs perturbés.

 
Réserves et ressources minérales

Norme : Les réserves minérales prouvées et probables et les ressources mesurées, indiquées et présumées ont été évaluées conformément aux définitions adoptées par l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) en novembre 2005 et incorporées dans la Norme canadienne 43-101 — Information concernant les projets miniers (NI 43-101), par les organismes de réglementation des valeurs mobilières. Les estimations des réserves et ressources minérales ont été préparées et classifiées selon les lignes directrices de la Méthode d’évaluation normalisée du document 88-21 de la Commission géologique du Canada (CGC). La classification de la terminologie pour le charbon correspond aux définitions du CIM incorporées dans la NI 43-101. Les ressources minérales sont déclarées séparément et ne comprennent pas la portion des ressources minérales classifiées dans les réserves minérales. Il n’est pas nécessaire de démontrer la valeur économique de cette portion de ressources minérales non comprise dans les réserves minérales.

Définitions : Normes de l’ICM sur les définitions pour les ressources minérales et réserves minérales :

Une ressource minérale est une concentration ou une occurrence de diamants, d’une substance inorganique solide naturelle ou d’une substance organique fossilisée solide naturelle incluant les métaux de base, les métaux précieux d’une teneur ou d’une qualité telles qu’elles présentent des perspectives raisonnables d’extraction rentable. La localisation, la quantité, la teneur, les caractéristiques géologiques et la continuité d’une ressource minérale sont connues, estimées ou interprétées à partir d’évidences et de connaissances géologiques spécifiques.

Une ressource minérale présumée constitue la partie de la ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité sur la base de preuves géologiques et d’un échantillonnage restreint. On peut également raisonnablement présumer, sans toutefois la vérifier, de la continuité de la géologie et des teneurs. L’estimation est fondée sur des renseignements et un échantillonnage restreints, recueillis à l’aide de techniques appropriées à partir d’emplacements comme des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages.

Une ressource minérale indiquée constitue la partie de la ressource minérale dont on peut estimer la quantité et la teneur ou qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre la mise en place appropriée de paramètres techniques et économiques en vue de justifier la planification minière et l’évaluation de la viabilité économique du gisement. L’estimation est fondée sur des renseignements détaillés et fiables relativement à l’exploration et aux essais, recueillis à l’aide de techniques appropriées à partir d’emplacements tels des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l’espacement est assez serré pour émettre une hypothèse raisonnable sur la continuité de la géologie et des teneurs.

Une ressource minérale mesurée constitue la partie des ressources minérales dont la quantité, la teneur, la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques sont si bien établies que l’on peut les estimer avec suffisamment de confiance pour considérer adéquatement les paramètres techniques et économiques en vue de justifier la planification de la production et l’évaluation de la viabilité économique du gisement. L’estimation est fondée sur des renseignements, détaillés et fiables, relatifs à l’exploration et aux essais, recueillis à l’aide de techniques appropriées à partir d’emplacements comme des affleurements, des tranchées, des puits, des chantiers et des sondages dont l’espacement est assez serré pour confirmer à la fois la continuité de la géologie et des teneurs.

Les réserves minérales désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées ou indiquées, démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité. L’étude doit inclure les renseignements adéquats sur l’exploitation minière, le traitement, la métallurgie, les aspects économiques et les autres facteurs pertinents qui démontrent qu’il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l’extraction rentable. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et des provisions pour pertes subies lors de l’exploitation.

Les réserves minérales probables constituent la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées et, dans certains cas, des ressources minérales mesurées, démontrées par au moins une étude préliminaire de faisabilité. L’étude doit inclure les renseignements adéquats sur l’exploitation minière, le traitement, la métallurgie, les aspects économiques et autres facteurs pertinents qui démontrent qu’il est possible, au moment de la rédaction du rapport, de justifier l’extraction rentable.

Les réserves minérales prouvées constituent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées, démontrée par au moins une étude préliminaire de faisabilité. L’étude doit inclure les renseignements adéquats sur l’exploitation minière, le traitement, la métallurgie, les aspects économiques et autres facteurs pertinents justifiant l’extraction rentable au moment de la rédaction du rapport.

 
Réserves exploitables

Réserves de minerai pouvant être extraites en fonction d’un plan d’extraction minière donné.

 
Résidus

Roche restant après que tous les métaux précieux économiquement et techniquement récupérables ont été retirés du minerai durant le traitement.

 
Roche minéralisée

Projection d’une minéralisation dans la roche établie à partir de preuves géologiques et d’une hypothèse de continuité. Elle peut être ou non appuyée par un échantillonnage, mais elle est soutenue par des données géochimiques, géophysiques ou autres. Ce matériau peut ou contenir ou non contenir une minéralisation à valeur de récupération économique.

 
top of page


S
Skarn

Nom d’une roche du métamorphisme entourant une intrusion ignée où celle-cientre en contact avec une formation de calcaires et de dolomies.

 
Sous-produit

Produit métallurgique ou minéral secondaire récupéré lors du broyage, par exemple le cuivre et l’argent.

 
top of page


T
Teneur

Quantité de métal dans chaque tonne de minerai, exprimée en « onces troy par tonne courte » ou en « grammes par tonne » pour les métaux précieux, et en pourcentage pour la plupart des autres métaux.
Teneur de coupure : teneur minimale en métal pour laquelle un gisement peut être exploité de manière rentable (utilisée dans le calcul des réserves de minerai).
Teneur usinée : contenu en métal du minerai extrait et traité à l’usine.
Teneur récupérée : contenu réel en métal déterminé après traitement.
Teneur des réserves : contenu estimatif de minerai d’un gisement d’après les calculs des réserves.

 
Terre de remblayage

Déchets utilisés pour remplir le vide créé par l’exploitation d’un gisement.

 
Titrage

Analyse des proportions de métaux dans le minerai; test du minerai ou de la composition minérale, de la pureté, du poids et des autres propriétés à des fins commerciales.

 
Travers-banc

Galerie creusée pour relier l’entrée et une ou plusieurs voies d’aérage parallèles à des fins de ventilation. Également, type de tunnel allant d’une galerie à l’autre aussi appelé « tunnel en travers-banc ». Dans l’exploitation des veines, ouverture perpendiculaire à la veine.

 
top of page


TSX: G $ 16,15 +0,28 +1,76% Volume: 2 748 493 septembre 25, 2017
NYSE: GG $ 13,06 +0,19 +1,48% Volume: 7 016 306 septembre 25, 2017
GOLD: US $ 1 293,30 +2,70 +0,21% Volume: 336 septembre 22, 2017